http://www.bellaumbria.net/wp-content/themes/bellaumbria/overlay/deruta.jpg
Chercher un Hôtel et Agritourisme
1  Chambre  2  Adultes  0  Enfants
OK
Deruta

Deruta

PROVINCE: Perugia
INDICATIF: 075 CODE POSTAL: 06053
SUPERFICIE: 44kmq
HABITANTS: derutesi
JOUR DE FêTE: 25 novembre
PATRON: Santa Caterina

Les origines de Deruta restent en partie obscures. Il est cependant certain qu'elle a un antique lien avec Pérouse, dont elle a toujours été un valide soutien au Sud, vers Todi, rôle dont témoigne aujourd'hui encore son aspect de château fortifié.
 

Au XIII siècle Deruta a son propre statut, suivi, en 1465, par un nouveau document qui prévoit la présence dans le château, en plus d'un représentant du pouvoir envoyé par Pérouse, de quatre "bons hommes", élus parmi les habitants.
Au cours de la seconde moitié du XV siècle les habitants de la petite ville sont exterminés par la peste, à tel point que cela comporte une réduction de la muraille d'enceinte. En outre, pendant la Guerre du Sel (1540), Deruta, qui s'était rangée contre le Pape, subit des saccages et des dévastations. L'assujettissement de Pérouse à l'Eglise amène également à la petite ville une longue période de paix, au cours de laquelle a lieu dans la petite ville le développement maximum du travail de la céramique artistique, activité qui, au cours des siècles, a fait connaître Deruta dans le monde entier. 
En arrivant dans le centre historique de Deruta par la Porte de St. Michel Archange, on voit immédiatement des témoignages des anciens fours. Sur la petite place « Biordo Michelotti » on peut admirer les lignes sobres romano gothiques de l'église de St. Archange. En face se trouve la Fontaine, à forme polygonale, réalisées par les "quinqueviri » de la Commune en 1848. 

Immédiatement après s'ouvre Piazza dei Consoli, où se trouve le Palazzetto Municipaldu XIV siècle dans l'atrium duquel sont collectés des restes archéologiques, néolithiques et étrusques. L'édifice accueille, en outre, la Pinacothèque et le Musée de la Céramique. Dans la première se trouve une importante collection de peintures provenant des églises de St. François, de St. Antoine, des Défunts de Ripabianca et de l'hôpital de St. Giacomo, et une partie de la riche collection de Lione Pascoli. On peut admirer, entre autres, des peintures d'Alunno, de Baciccio, de Stendardo, d'Amorosi, de Fiorenzo di Lorenzo et un Guido Reni. Dans la seconde on peut admirer de magnifiques oeuvres en céramique datant d'une époque comprise entre la période archaïque et nos jours. 

En face du Palais Municipal se trouve l'église de St. François, de style gothique, dont l'intérieur est intéressant. Près de l'église se trouve l'ex couvent franciscain avec un antique cloître. Au fond de l'étroite voie « Mastro Giorgio » se dresse l'église de St. Antoine, qui conserve des fresques significatives de Bartolomeo et Gian Battista Caporali. 

A la hauteur de « piazza Cavour » se trouve la petite église de la Madonna du Divin Amour, aujourd'hui connue sous le nom de Madonna de la Cerasa. Le long de la voie Tiberina on rencontre la petite église de la Madonna des Piagge de 1601, dont la façade est ornée d'une belle céramique. Près de cette petite église on peut visiter un intéressant Musée de céramiques.

Au premier plan - Perugia et environs