http://www.bellaumbria.net/wp-content/themes/bellaumbria/overlay/corciano.jpg
Chercher un Hôtel et Agritourisme
1  Chambre  2  Adultes  0  Enfants
OK
Corciano

Corciano

PROVINCE: Perugia
INDICATIF: 075 CODE POSTAL: 06073
SUPERFICIE: 64kmq
HABITANTS: corcianesi
JOUR DE FêTE: 08 maggio
PATRON: San Michele

Selon une ancienne légende, Corciano doit son nom et ses origines à Coragino, compagnon mythique de Ulysse. Ses origines étrusque romaines sont documentées à travers la découverte d'une nécropole étrusque et de nombreux restes aujourd'hui rassemblés auprès du siège de la commune.

En 1242 Corciano était une Commune libre, mais elle était étroitement liée à sa voisine et dominante ville de Pérouse. La période de la Renaissance a été très florissante pour la petite ville, qui pût se permettre de s'enrichir de constructions caractéristiques et de grandes ouvres d'art. En entrant à Corciano par la Porte St. François, on arrive au « corso Cardinal Rotelli », la rue principale du centre historique. 

Immédiatement sur la droite se trouve le Palais municipal (XVI siècle), à l'origine résidence des ducs Della Corgna, qui conserve de précieuses décorations. D'un intérêt particulier, il faut noter les décorations du plafond de la salle du Conseil (fin du XVI siècle), ouvre des Zuccari. 

En continuant on rencontre le Palais de la Capitainerie du Peuple (XV siècle.), antique résidence du représentant de la dominante Pérouse, avec à côté le Palais des Prieurs et de la Marchandise. On arrive ensuite à la place Coragino, où se trouve un beau puit circulaire du XVI siècle. Sur le côté droit se dresse l'église de Sainte Marie Assomption du XIII siècle. A l'intérieur sont conservées deux oeuvres peintes d'une grande valeur: le « Gonfalone » de Benedetto Bonfigli (1472), et « l'Assomption » de Perugino (1513). En continuant on rencontre la petite église de Saint Christophe, datant de la première moitié de 1500, qui accueille une Collection d'art sacré. 

D'un intérêt particulier il faut souligner le Musée de la Maison Paysanne qui reproduit, avec des objets domestiques et de travail authentiques, l'habitation typique de la période préindustrielle. Est également remarquable l'antique "Spedale" du village, qui conserve une fresque de 1494 attribuée à Andrea d'Assise dit l'Ingénu. Un peu plus loin se trouve la Tour de la Porte Sainte Marie, emblème de Corciano, construite en 1482, sui vie par une belle promenade sur les murs antiques, où l'on peut admirer deux sculptures romanes représentant des lions. 

L'église de Saint François, gothique, contient diverses ouvres d'art, parmi lesquelles un Crucifix du XVI siècle, une toile de Bandiera, une statue de Saint Bernardin de l'Orsini, et une oeuvre de Caporali, en plus de fresques de l'école de Ombrie et de Sienne datant des XIV et XV siècles. 
Parmi les plus importantes manifestation organisées dans la ville il faut sans aucun doute souligner le Festival de Corciano.

Au premier plan - Perugia et environs